Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de philman-kiaba
  • Le blog de philman-kiaba
  • : L'esclavage a toujours existé depuis que les hommes sont organisés en société. Le travail a fait des uns des exploiteurs, et des autres, des esclaves.
  • Contact

La vidéo du jour

La beauté naturelle des femmes africaines.

 

Recherche

Le code noir


















Le code noir ne fait qu'entériner la pratique massive de l'esclavage, et entérine les pratiques esclavagistes découlant du commerce triangulaire.

Gorée...l'ile aux esclaves

 Les Marrons fuyaient de la propriété de leur maître et partaient se réfugier dans des lieux inaccessibles où ils se regroupaient parfois pour former des sociétés organisées capables de s'organiser contre les chasseurs ou les armées envoyés à leurs trousses...

Solidarité pour l'AFRIQUE

 1824 1 b

Notre histoire a une valeur et mérite d'être connue autant que celle des autres.
"Rien n'est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse."

Notre dame d'AFRIQUE

DIASPORA.jpg

Terre d'Afrique

40                                                                                                                                 
Plus qu’un ensemble de personnes d’origine africaine vivant hors d’Afrique, la diaspora africaine représente un espoir pour le développement du continent.La Diaspora africaine est l’une des diasporas les plus larges des temps pré-modernes. Elle désigne la population qui résulte de la déportation d'Africains à l'époque de la traite esclavagiste du XVIe au XIXe siècle et leurs descendants à travers le monde. Toutefois, les nombreuses difficultés socio-économiques auxquelles les pays africains font face et qui provoquent la fuite des cerveaux et des intellectuels, le départ des sportifs, l’immigration clandestine et l’exil des personnes qualifiées, sont d’autres facteurs importants qui contribuent à l’élargissement de cette diaspora. 

23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 09:03

 

En 1635, deux navires négriers espagnols font naufrage près de l’île de Saint-Vincent, dans la mer des Antilles. Les Africains qui survivent à la catastrophe, la plupart originaires de l’Afrique de l’Ouest, du Congo et de l’Angola, sont recueillis par les indiens Caraïbes ou Kallinago, un peuple indomptable et libre, dont la réputation de cruauté et de cannibalisme doit beaucoup aux Européens. Les nouveaux arrivants, eux, ne sont pas massacrés comme les blancs conquérants, ils apprennent la langue, les us et coutumes de leurs hôtes et en quelques décennies naît un peuple nouveau, doté d’une culture originale : les Caribes noirs, appelés de nos jours Garifunas. Ils vivront sur St Vincent jusqu’en 1796, avant d’en être délogés par les Anglais qui les déportent sur l’île de Roatán au large du Honduras. Accueillis par les Espagnols de Trujillo qui cherchent des renforts contre les pirates, ils s’implantent alors le long des côtes d’Amérique Centrale.

3-Garifunas-de-Honduras-celebran-con-Obama_imagen_full
Les Garifunas occupent aujourd’hui une bonne partie du littoral caraïbe centraméricain, au Belize, au Guatemala et surtout au Honduras où l’on trouve près de quarante villages....Ils seraient les seuls noirs du continent américain qui n'aient jamais connu l'esclavage.

Partager cet article

Repost 0
Published by philman-kiaba - dans Histoire et litterature
commenter cet article

commentaires

SONYA 972 24/08/2010 00:01



je suis heureuse de découvrir ce peuple par l'intermédiaire de ton blog


ce qui fait ma joie c'est de savoir qu'il n'a pas connu l'esclavage


tous les nègres n'ont pas eu ce privilège


passe une très belle soirée



Dany 23/08/2010 22:03



Bonsoir Philman, et bien c'est positif, c'est bien la première fois que je lis qu'un peuple  noir n'ait pas subit l'esclavage, en tous
les cas merci je ne connaissais pas leur histoire. Bonne soirée


Dany